Raoul Vernon et Anne Gouffier,

en faveur auprès des rois Louis XII et François Ier

Tout comme ses frères, au début des années 1500, Raoul fait razzier des troupeaux, assaillir des propriétés ecclésiastiques, enlever et ligoter un procureur, etc. Ces forfaits commis dans la châtellenie de Montreuil-Bonnin, ne l’empêchent cependant pas d’être nommé par Lettres patentes de Louis XII, le 26 mars 1514, capitaine des soixante archers créés pour la garde du corps du roi; et de se voir, la même année, confier la charge de grand fauconnier de France.

Aux termes d'un contrat de mariage conclu le 27 octobre 1503 et conservé dans les archives des seigneurs de Puygarreau (Arch. dép. E2 99), " noble et puissant Raoul Vernon ", seigneur des châtellenies, terres et seigneuries de " Monstreul-Bonnin et du Châtellier ", épouse Jehanne Gillier.

De petite noblesse récemment acquise, l'ambitieux père de Jehanne, Pierre Gillier, dote très richement sa fille qui, en échange, " renonce à tout droit de succession de père et mère ". Mais, sans doute devenu veuf, Raoul contracte bientôt une union plus prestigieuse et profitable à maints égards.

Le roi Louis XII

Le ler mai 1507, il a épousé Anne Gouffier. Elle est la neuvième des enfants de Philippa de Montmorency et de Guillaume Gouffier de Boisy (mort le 23 mai 1495), chambellan de Charles VII, sénéchal de Saintonge et l’un des principaux accusateurs de Jacques Coeur.

Gisant de Dame Philippe de Montmorency dans l'église d'Oiron

Elle est soeur de l’amiral de Bonnivet et d’Artus Gouffier (mort en mai 1519), qui embellit le château d’Oiron commencé par leur père Guillaume vers 1470. De plus, sa cousine germaine du côté maternel, Louise maréchale de Châtillon est la mère de Gaspard de Coligny. Et le petit-fils d’Anne et de Raoul, Charles de Téligny, deviendra le gendre de Coligny et sera tué à la Saint-Barthélémy, comme l’amiral, son beau-père.

Après la mort de son mari en 1516, Anne continue, comme tous les Gouffier, d’être en faveur à la cour. Elle exerce en 1529 la charge de gouvernante de " M. le duc d’Angoulême et de mesdames de France ses soeurs " -enfants de François Ier (1494-1547) et Claude de France (1499-1524) [Anselme,V, 609].

Il s’agit de Madeleine (1520-1537) qui sera la première femme du roi Jacques V d’Ecosse; Charles (1522-1545), le fils préféré de François Ier; et Marguerite (1523-1574), future duchesse de Savoie. Ce sont les trois derniers des sept enfants de François Ier et de Claude de France. Louise et Charlotte sont mortes en bas âge; le jeune dauphin François et Henri -le futur Henri II- sont, de 1526 à 1530, retenus en otages en Espagne par Charles-Quint à la suite du désastre de Pavie en 1525.

" Commençant au jour et feste de Nostre-Dame de mars ...[et] finissant à semblable jour et feste ", les comptes des revenus de la châtellenie de Montreuil pour les années 1560 et 1561 sont établis au nom de " haute et puissante dame Anne Vernon, dame de Montreuil-Bonnin et du Châtellier ". Soit cinquante-quatre ans après son mariage avec Raoul. Nécessairement née avant la mort de son père Guillaume Gouffier en 1495, elle a donc atteint un âge fort respectable.

Retour