Le dauphin Charles, futur Charles VII

(22 février 1403, 30 octobre 1422-22 juillet 1461).

Le 17 mai 1417, après la mort -le 5 avril précédent- du troisième dauphin, Jean de Touraine, Charles VI accorde un nouvel apanage au nouveau dauphin de Viennois, Charles, jusqu’alors comte de Ponthieu. Agé de quatorze ans, il reçoit les duchés de Touraine et de Berry et le comté de Poitou. De plus, il est nommé lieutenant général du royaume et revêtu du pouvoir de suppléer son père, le roi fou, en cas d’ " empêchement " de ce dernier.

 

Armes de Jean de Touraine mort en 1417

La reine Isabeau de Bavière

L’année suivante, pris dans la tourmente des luttes entre Armagnacs et Bourguignons, en butte à l’hostilité de sa mère Isabeau de Bavière qui adhère à la cause anglo-bourguignonne, le dauphin doit fuir Paris le 29 mai et se réfugier à Bourges. A Poitiers, il arrive le 10 août 1418 et il y installe son parlement aux termes d'une ordonnance prise à Niort le 21 septembre 1418.

Dès le 29 octobre, Charles doit répondre à une sollicitation pressante émanant de l’abbesse de Sainte-Croix à Poitiers et relative à la possession de bois dans la châtellenie de Montreuil-Bonnin.

Commencent alors les mois d’errances et de guerres contre les Bourguignons et les Anglais. Charles installe parlement et Cour des Aides à Poitiers et le reste de son gouvernement à Bourges. Il se constitue une garde écossaise et s’appuie, pour la reconquête du royaume, sur des contingents de mercenaires écossais commandés par de grands chefs de clans. Ceux-ci sont ravis de poursuivre en France leurs combats contre l’Angleterre, et sont appâtés par les dotations en argent et surtout en terres, généreusement accordées par celui qui a pris le titre de " régent ".

Son père prie qu’aucun " n’adhère avec notre fils...Charles se disant régent du royaume " (Lettre de Charles VI aux Parisiens, 17 janvier 1420). Pire encore, quelques mois plus tard, considérant " les horribles crimes et délits perpétrés au dit royaume par Charles soi-disant dauphin de Viennois... "(Traité de Troyes, art. 29, 21 mai 1420), Charles est écarté de la succession royale par son père, au profit du gendre anglais, Henry V. A la mort de Charles VI, le 21 octobre 1422, le royaume presqu’entier est occupé par les Anglais.

Au cours de ces années en partie poitevines où il erre de villes en forteresses, sans doute le roi est-il venu à Montreuil-Bonnin, avant de donner en mai 1423, le château et la châtellenie à Laurent Vernon, l’un de ces écuyers écossais venus contribuer à "bouter" l’Anglais hors de France.

Retour